Maitake : l’or comestible
Plongeons dans les vertus méconnues du champignon maitake, une merveille de la nature aux multiples bienfaits pour la santé

Introduction 

La légende raconte que lorsqu’un samuraï quelconque tombait sur un amas de Maitake, sa découverte était si exceptionnelle qu’elle poussait le vaillant guerrier à danser de joie et à sauter de manière extatique. Pourquoi ? Car sa valeur était telle que le prix de son poids équivalait le prix du poids de l’or. C’est ainsi que le Maitake reçut comme surnom le « champignon dansant » ou « l’or comestible ».

Cette reconnaissance, non sans mérite, propulsa le champignon adaptogène comme une véritable star du monde de la mycothérapie. De plus, son goût qui rappelle celui d’une bonne purée de pomme de terre le place comme l’un des champignons médicinaux préféré des consommateurs !

Maintenant, analysons brièvement les quelques vertus du Maitake.

Renforcement du système immunitaire 

Comme bon nombre des champignons médicinaux, le Maitake contient des polysaccharides et des bêta-glucanes qui permettent de stimuler et renforcer le système immunitaire.

Ces composés aident à augmenter la production de cellules immunitaires, améliorant ainsi la capacité du corps à combattre les infections et les maladies.

Régulation du sucre sanguin

Des études ont suggéré que le Maitake favorisait la régulation du niveau de sucre dans le sang. En effet, les bêta-glucanes présents dans le champignon augmentent la sensibilité à l’insuline et aident à maintenir des niveaux de sucre stables, ce qui peut être bénéfique pour les personnes atteintes de diabète ou prédisposées aux problèmes de glycémie. Un vrai calibrateur ce Maitake !

Soutien cardiovasculaire

Le Maitake est bénéfique pour la santé cardiovasculaire. Des études ont montré que les extraits de Maitake parviennent à réduire le taux de cholestérol total, ainsi que le taux de cholestérol LDL, communément appelé “mauvais cholestérol”.

Effets anti-inflammatoires

Le champignon possède également des propriétés anti-inflammatoires, ce qui en fait un allié potentiel dans la lutte contre les problèmes inflammatoires chroniques tels que l’arthrite. Il réduit l’inflammation dans le corps, soulageant ainsi les douleurs articulaires et les raideurs.

Aide à la digestion

Le Maitake est riche en fibres, ce qui favorise une digestion saine. Effectivement, ces fibres régulent le transit intestinal, favorisent la croissance de bonnes bactéries dans le microbiote intestinal, augmentent la sensation de satiété et contribuent à la prévention des problèmes digestifs tels que la constipation. Avec le Maitake, ça coule de source…

Modulation du métabolisme

Certaines recherches suggèrent que le Maitake pourrait avoir un effet positif sur le métabolisme. Il est spécifiquement étudié pour son potentiel à réguler la production et le stockage des graisses dans le corps.

Cela se traduirait en une prévention de l’accumulation excessive de graisse et une meilleure gestion du poids. Lourd non ?

Conclusion

Le Maitake est un véritable trésor dans le monde des champignons. Son histoire, ses efficacités thérapeutiques et son goût justifient largement sa place parmi les grands de la phyto et mycothérapie. N’hésite plus et vas t’en procurer ASAP !

Nos boissons à base de Maitake

Your Dynamic Snippet will be displayed here... This message is displayed because you did not provided both a filter and a template to use.
Source

https://learn.freshcap.com/mushrooms/maitake/
https://www.healthline.com/nutrition/reishi-mushroom-benefits
Kubo K, Aoki H, Nanba H. Anti-diabetic activity present in the fruit body of Grifola frondosa (Maitake). I. Biol Pharm Bull. 1994 Aug;17(8):1106-10. doi: 10.1248/bpb.17.1106. PMID: 7820117.
Mayell, M. (2001). Maitake extracts and their therapeutic potential – A review. Alternative Medicine Review, 6(1), 48-60.
Kodama, N., Komuta, K., Nanba, H. (2003). Can Maitake MD-Fraction Aid Cancer Patients? Alternative Medicine Review, 8(3), 294-300.
Konno, S., Tortorelis, D. G., & Fullerton, S. A. (2001). A potential role of D-fraction in tumor angiogenesis. The Journal of Alternative and Complementary Medicine, 7(6), 553-554.
Lin, H. T., Tsai, S. Y., Tseng, H. W., & Mau, J. L. (2010). Antioxidant properties of several medicinal mushrooms. Journal of Agricultural and Food Chemistry, 58(7), 3871-3877.
Zhu, M., & Jones, G. (1998). Effects of mushroom-derived polysaccharides on TNF production by murine macrophages and spleen cells. Journal of Cellular Immunotherapy, 1(4), 295-300.

Kent poète de Nutriyado 25 janvier, 2024
Partager ce poste
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.
Comment jeûner ?
Maîtriser les fondements et techniques de cette pratique bénéfique.